Voici les engagements de l'UDC International durant la législature 2015-2019:

 

  • garantir la sécurité financière des Suisses

  • assurer un suivi consulaire suffisant

  • adopter une vision internationale au lieu de se subordonner à l'UE

  • sauvegarder l'indépendance et la neutralité de la Suisse

  • mener une politique claire à l'égard des étrangers

 

Garantir la sécurité financière

Devise: à chaque Suisse (de l'étranger) son compte en banque en Suisse

Les Suisses de l'étranger ou les Suisses qui ont vécu quelque temps à l'étranger sont fréquemment discriminés aussi bien par les établissements financiers que par les institutions de prévoyance vieillesse.

Les engagements de l'UDC International:

  • veiller à ce que chaque Suisse puisse avoir son compte en banque en Suisse

  • empêcher le minage du secret bancaire protégeant les clients suisses

  • réduire la discrimination par les institutions de prévoyance vieillesse des Suisses

    ayant séjourné à l'étranger

  • soutenir la politique économique libérale de la Suisse

 

Suivi consulaire suffisant

Devise: renoncer à la fermeture irréfléchie de consulats

UDC International se bat depuis des années pour que les représentations à l'étranger comme les consulats, ambassades, chambres du commerce et autres partenaires de coopération soutiennent plus efficacement les Suisses de l'étranger et l'économie suisse.

Les combats de l'UDC International:

  • garantir la proximité et l'efficacité du réseau consulaire

  • impliquer et faire participer activement les politiciens des sections des Suisses de l'étranger des partis politiques dans les organes des Suisses de l'étranger ainsi que dans les principales commissions spécialisées concernant la libre circulation des personnes, les assurances sociales, les accords fiscaux, le secteur financier, la recherche, la formation et le commerce extérieur.

  • renforcer la position des Suisses de l'étranger comme "ambassadeurs de notre pays" et intermédiaires neutres

 

Vision internationale au lieu de subordination à l'UE

Devise: le monde ne s'arrête pas aux frontières européennes

Les engagements de l'UDC International:

  • faire reconnaître au niveau mondial le système de formation suisse

  • encourager les exportations et la coopération économique internationale moyennant des accords de libre-échange et accords bilatéraux

  • renforcer la coopération scientifique au-delà des frontières européennes

  • obtenir des engagements contractuels pour pouvoir appliquer l'initiative pour le renvoi des étrangers criminels et l'initiative contre l'immigration de masse

 

Sauvegarder la démocratie directe, l'indépendance et la neutralité de la Suisse

Devise: empêcher l'adhésion insidieuse à l'UE

Pour l'UDC International, il est extrêmement important de sauvegarder l'indépendance et la neutralité de la Suisse. Partant du constat que NOUS avons en main notre propre sort, UDC International prend notamment les engagements suivants:

  • appliquer rigoureusement et sans condition les décisions du peuple (cesser de miner la démocratie)

  • sauvegarder la neutralité de la Suisse, donc son rôle d'intermédiaire à l'étranger

  • mettre l'accent sur la Suisse, l'économie suisse et la protection des citoyens suisses dans le pays et à l'étranger

  • empêcher l'adhésion insidieuse à l'UE ainsi que des accords institutionnels contraignant la Suisse à reprendre automatiquement du droit étranger et d'accepter des juges étrangers

  • garantir la neutralité grâce à une armée de milice bien formée et moderne

 

Politique claire à l'égard des étrangers

Devise: il appartient aux immigrants de veiller à leur intégration

Les Suisses de l'étranger savent ce que c'est que d'être un étranger. Ils font eux-mêmes l'effort de s'intégrer et respectent les règles du pays hôte. Les Suisses de l'étranger qui ne peuvent assurer eux-mêmes leur subsistance, voire qui violent les lois s'exposent à un renvoi dans leur pays. Cette politique claire et nette à l'égard des étrangers doit aussi s'appliquer en Suisse.

Les exigences de l'UDC International:

•    l'intégration doit être exigée des immigrants; les cours d'intégration proposés par l'Etat sont aussi chers qu'inutiles

•    l'initiative sur le renvoi approuvée par le souverain doit être rigoureusement appliquée – les immigrants qui ne respectent pas le droit suisse doivent quitter le pays

•    la Suisse doit gérer de manière autonome l'immigration sur son territoire en appliquant rapidement l'initiative "contre l'immigration de masse" acceptée par le peuple

•    le droit d'élection et d'éligibilité est réservé aux citoyennes et citoyens suisses.

feedback
feedback
feedback